La fabrication du e-liquide pour votre e-cigarette est un procédé dérivé de l’appellation DIY c’est-à-dire Do It Yourself. Pour les puristes, le DIY signifie fais le toi-même. Mais avant de comprendre le procédé de réalisation e-liquide, qu’est-ce que le DIY et quels sont les composants nécessaires pour faire son e-liquide ?

Le DIY : Do It Yourself

DIY est l’acronyme qui signifie ‘’Do It Yourself’’’ en anglais c’est-à-dire ‘’faites le vous-même’’. Cette expression n’a rien de spécifique à la vape et le terme est utilisé dans tous les domaines. Dans la vape, ce terme fait référence au fait de faire soi-même les liquides de sa cigarette électronique, exclusivement avec des produits spécifiquement dédiés à la vape. Le vapoteur, plutôt que d’acheter des liquides prêts à l’emploi, achète les différents composants et réalise le mélange lui-même. On utilise les mêmes composants que ceux utilisés dans l’industrie du e-liquide, au détail chez un fournisseur spécialisé. Mais s’il existe du E-liquide dans le commerce.

Pourquoi le DIY ?

Pourquoi s’embêter soi-même à faire du e-liquide alors qu’il y a déjà des liquides déjà préparés qui inondent les étagères des magasins. Il y a trois principales raisons, la première est le prix, la seconde est liée aux contraintes imposées par la TPD et la troisième est la facilité du DIY. Pour ce qui est du prix, le e-liquide et son principal coût récurrent de la vape puisqu’il faut en acheter régulièrement. Un flacon de 10ml revient souvent entre cinq et six euros. Avec le DIY, 10ml revient environ à un ou deux euros grand maximum. Le tarif est donc environ cinq fois moins que le tarif normal. La TPD est cette directive européenne qui impose une contenance maximale de 10ml pour les bouteilles de liquides nicotinés depuis Mai 2016 en France. Le DIY est très simple à faire même s’il existe plusieurs niveaux de difficultés dans sa réalisation. En ce qui concerne la facilité, il s’agit de la simplicité elle-même du DIY.

Les ingrédients nécessaires à la fabrication du e-liquide

Il y a trois composants fondamentaux pour réaliser votre e-liquide.

La base

Un e-liquide pour cigarette électronique est principalement composé de base, d’arôme et de nicotine. La base représente environ 80% à 90% de l’ensemble et c’est elle qui est à l’origine de la vapeur elle-même. Seule, la base n’a pratiquement aucun goût, c’est pour ça qu’on rajoute les arômes ; la base n’a également pas, à elle seule, de hit c’est-à-dire la sensation en gorge et c’est pour ça on rajoute de la nicotine. La base DIY est composée de glycérine végétale qu’on appelle également GV et ou de propylène glycol qu’on appelle également PG.

GV et PG

Les deux sont mélangés dans des proportions qui sont variables et il convient de choisir la composition qui répondra le mieux à vos attentes. Le propylène Glycol a plusieurs propriétés sur le choix de votre base. Plus il y a de propylène glycol dans votre base plus et plus les arômes seront intenses et définis moins on n’utilisera des arômes en concentration plus votre base sera fluide c’est-à-dire liquide. Plus vous aurez également de Hit la sensation en gorge et moins vous aurez de vapeur. Et pour ce qui est de la glycérine végétale, c’est globalement l’inverse. Plus vous aurez de glycérine végétale dans votre base et moins les arômes seront présents. Plus on augmentera la concentration d’arôme plus votre base sera visqueuse et épaisse plus la vape sera douce, elle aura moins de hit elle sera plus sucrée et plus vos aurez de vapeur. Le matériel que vous utilisez peut également vous influencer sur le choix de la proportion PG et VG de votre base. Si vous utilisez un matériel plutôt prévu pour l’inhalation indirecte, la vapeur d’abord dans la bouche puis dans les poumons, vous aurez en général intérêt à privilégier les plus fortes proportions de PG ; à l‘inverse si vous utilisez un matériel plutôt prévu pour l’inhalation directe, la vapeur directement dans les poumons, le flux d’air sera probablement plus aérien, les arrivées de liquide seront également plus importantes. Et vous pourrez plus facilement privilégier les liquides avec plus de glycérine végétale. Il est toujours préconisé dans le but de vous simplifier la vie d’acheter des bases DIY directement dans le commerce. Il en existe de différentes proportions de PG et de VG. Il va de soi que pour ces deux composants, vous ne devez utiliser que des produits conçus et commercialisés pour la vape. Leur pureté et l’absence d’autres composants sont garanties, il en va de votre santé.  Vous pouvez toutefois acheter du PG et de la VG pures en pharmacie. Il faudra juste vérifier que ce sont des compositions à 100% mais ils sont souvent plus chers et moins disponibles. Par exemple pour faire une base en 70% PG et 30% VG, vous allez mélanger 70% soit 70ml de PG et du 30% soit 30ml de VG dans un récipient gradué.  Le récipient dans lequel devra être fait le mélange doit être qualité alimentaire.

 

L’arôme

L’arôme joue un rôle secondaire  dans l’élaboration du e-liquide. Toutefois, il reste incontournable et indispensable. C’est l’arôme qui donnera la saveur et le goût à votre e-liquide. Il faut noter qu’il existe deux types d’arômes dans la composition du e-liquide : L’arôme de qualité alimentaire et l’arôme naturel, qui comme son nom l’indique est exclusivement composé d’éléments d’origine naturelle.

 

La nicotine

La nicotine agit sur le « hit », cette sensation qui gratte au fond dans la gorge lors du passage de la vapeur que recherchent les fumeurs. Quand le dosage de nicotine de votre e liquide est fort, vous ressentirez davantage le Hit en gorge. Par contre, s’il n’y a pas de nicotine vous ne ressentirez quasiment aucune sensation en gorge. Le hit est donc un facteur important dans le choix de nicotine du e liquide. Si vous ne ressentez pas un hit mais que votre taux de nicotine vous satisfait, vous avez la possibilité de renforcer cette sensation en augmentant le taux de propylène glycol du liquide (PG).

 

Comment fabriquer son e-liquide pour cigarette électronique ?

Comment le disait Oscar Wilde «C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour». Mais en attendant d’arrêter, apprenons à élaboer notre e-liquide.

1ère étape: Les ingrédients
Le premier produit est le liquide de base. On peut utiliser de la base 50/50; donc 50% de PG et 50% de GV. Le PG est avant tout un émulsifiant donc il est là pour donner le goût et un hydratant, pour conserver l’humidité. C’est ce qui va donner également le hit lorsque vous vapez. Lorsque vous faites passer en gorge la cigarette c’est là que vous ressentez le plus de plaisir. Pour ce qui est de la glycérine végétale, Il est conseillé de toujours consulter la note informative de fraction sur les bouteilles de base. Lorsque vous désirez avoir plus de goût et moins de vapeur il faudra choisir plus de propylène glycol au détriment de glycérine végétale soit 60/40 par exemple ; que si vous voulez plus de vapeur et moins de goût optez pour l’effet contraire c’est-à-dire moins de propylène et plus de glycérine végétale 40/60. Mais si vous voulez juste un effet cigarette prenez du 50/50. Après vous avez la possibilité de faire des tests. La bouteille de base moyenne coûte 12 € environ. Il est toujours possible d’acheter la base avec beaucoup de différences. Il faudra prévoir également des petites fioles, et des étiquettes pour étiqueter les fioles, à peine 1,5 Euros pour les 50 étiquettes environ. Ensuite il vous faudra un stylo pour écrire sur l’étiquette. Puis il vous faudra une seringue avec la grande aiguille pour aller chercher dans le fond des fioles. Il faudrait également de la nicotine de synthèse. Mais bien sûr il s’agit toujours de la nicotine extrait du tabac. Mais il est possible aussi de faire sans nicotine pour ceux qui vapent sans nicotine. Mais on part du principe qu’on veut arrêter de fumer donc il faut de la nicotine de synthèse et enfin des arômes alimentaires. En France, la nicotine est vendue à 20 mg par millilitres. Bien sûr, ce n’est pas de la nicotine pure mais c’est le maximum règlementé par la loi.

2ème étape: Les mélanges
Donc la nicotine est noyée dans la glycérine végétale Et le propylène de glycol. La quantité de ces deux composants est également précisée sur la bouteille d’emballage de la nicotine. Pour calculer votre nicotine, il faut partir du principe que vous voulez vaper à 3 mg par millilitres. Sur du 100 millilitres, il va falloir 300 mg de nicotine. Alors que nous utilisons des fioles de 20 mg par millilitre ce qui fait en réalité 10 millilitres. Donc vous en déduisez qu’il y a 200 mg de nicotine dans cette fiole. 

  • nicotine nécessaire * 10/200 ;
  • 300mg *10ml/200mg = 15ml ; 
  • soit 15ml > une fiole et demi. 

Vous pourrez donc en déduire ce qu’il faudra pour préparer la fiole de 100 millilitres. Il faudra exactement une fiole et demi soit 15 ml de booster de nicotine. Il est toujours conseillé de prendre des fioles graduées ; cela vous permettra d’ajuster au mieux. Si toutefois vous ne disposez pas des fioles graduées vous avez la possibilité d’utiliser une seringue de précision avec grande aiguille. Enfin ils il faut choisir l’arôme, en fonction du parfum que vous désirez, vous avez le choix entre le chocolat, la menthe et la vanille, etc. Pour la phase pratique les mélange, il est préconisé pour les différentes manipulations de porter des gants de protection et des lunettes. La raison en est que la manipulation de la nicotine est dangereuse pour la peau les yeux. Nous allons donc prendre notre fiole de 100 millilitres vide et prendre aussi la première fiole de nicotine. Il faut verser 10 millilitres de nicotine dans la fiole de 100 millilitres. Ensuite, il faut à l’aide de votre seringue pomper 5 millilitres de nicotine et la compléter sur les 10 millilitres de nicotine dans la fiole de 100 millilitres. En somme, nous avons versé 15 millilitres de nicotine dans notre fiole de 100 millilitres. Le dosage de nicotine réalisé, nous allons prendre à présent notre arôme de vanille cupcake dosé à 10% et nous la renversons dans notre fiole de 100 millilitres sur les 15 millilitres de nicotine déjà versé. Ensuite il faut compléter avec le liquide de base. Compléter avec le liquide de base jusqu’à 100 millilitres. À cette étape notre fiole de 100 millilitres est totalement remplie. Puis on referme notre fiole avec la pipette le bouchon. Cela fait, il faut secouer pendant 10 secondes pour rendre le mélange homogène.

3ème étape: Le Steep

Enfin nous allons laisser le liquide se reposer : le steep pour qu’il arrive à maturation. Le sttep, c’est le temps d’attente afin que l’arôme se diffuse intégralement dans la bouteille. C’est Une sorte de temps de cuisson. Par la suite il est toujours conseillé de de prendre son étiquette et de noter les différents composants avec les quantités. Le constructeur a annoncé une semaine de steep, il faut donc ajouter une semaine à la date de fabrication de son e-liquide. Une fois l’étiquette remplie, il faudra la coller sur la fiole. Ce n’est qu’à l’expiration du délai, il faudra envisager la consommation. Mais vous avez la possibilité d’aller au-delà du temps conseillé par le constructeur cela n’améliorera que votre e-liquide. Ainsi, venons-nous de fabriquer notre e-liquide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here